UN COLLECTIF CITOYEN MORTILLON

ENGAGÉ POUR L’AVENIR DE NOTRE TERRITOIRE DE MONTAGNE

L’Alpe du grand serre

bien plus qU’une DestinatioN touristique

Au coeur d’une nature préservée …

…un village-station de montagne…

Pourquoi nous soutenons le projet

« Destination 4 saisons »


« Nos montagnes sont les premières sentinelles du changement climatique. Pour que les montagnards puissent continuer d’y vivre, nous devons accompagner les transitions en nous appuyant sur la force et les atouts de nos territoires pour conserver des montagnes vivantes, préservées et accueillantes.

C’est notre responsabilité à tous. Le projet de l’Alpe du Grand Serre s’inscrit pleinement dans ces objectifs. »

— Marie-Noëlle BATTISTEL
Députée de la 4e circonscription de l’Isère

PARCE QUE L’Alpe du Grand Serre est une pépite touristique pour toutE LA MATHEYSINE

L’Alpe du Grand Serre est la principale station de montagne de la Matheysine.

Elle assure à notre territoire, encore marqué par son passé industriel, une attractivité touristique diversifiée sur toute l’année en étant complémentaire des autres activités en développement.

Le projet actuel est un levier de développement pour permettre à la station de s’engager dans une transition 4 saisons tout en maintenant un pôle hivernal actif à l’échelle du territoire.

La disparition de ce pilier touristique mettrait en difficulté tout un écosystème fragile.

29 000

Nuitées

4

Saisons

10

Commerces

« L’Alpe du Grand Serre est une station de moyenne montagne en activité les saisons d’hiver et d’été, située à 45 minutes de Grenoble dans un cadre naturel d’exception, familial et préservé.
Elle fait partie des nombreuses offres touristiques du territoire de la Matheysine et est l’une des seules à nous garantir une clientèle et une activité touristique hivernales. Dotée de 55 km de pistes avec vue panoramique, son point culminant se situe à 2200M d’altitude.

Bien plus qu’une station, elle est un pôle de vie, un pilier du développement économique, touristique et agricole en Matheysine, offrant une activité complémentaire à de nombreux exploitants agricoles, hébergeurs et autres professionnels du territoire. »

— Coraline SAURAT
Présidente de la Communauté de communes de la Matheysine

PARCE QU’IL EST VITAL DE Soutenir des emplois locaux MULTI SAISONS

Plus de 200 emplois dépendent de la station, et pour de nombreux pluri-actifs ces revenus sont essentiels pour pouvoir rester sur le territoire à l’année.

Il faut donc accompagner la station pour soutenir ces activités économiques locales et durables en s’appuyant sur nos ressources, et offrir un avenir aux familles, aux agriculteurs et aux pluri-actifs sur le territoire.

Ne laissons pas mourir nos villages et inventons ensemble de nouveaux modèles socio-économiques pérennes pour nos montagnes.

200

Emplois

17

Fermes

1

Ecole

1

Crèche


« La Morte peut être un très bon laboratoire pour prouver que les territoires de montagne peuvent se ré inventer sur 4 saisons tout en gardant une activité ski et en limitant leurs impacts sur l’environnement.

Ces villages de montagne ont encore beaucoup de capacité de retournement pour continuer à offrir leur savoir-faire, leurs emplois et leurs traditions, qui en font des territoires désirables toute l’année par leurs habitants. »

— Patrick GIRAUDON,
CEO Nic-Impex, ARVA,
Président OSV, Outdoor Sports Valle
y

Parce que c’est le projet d’une station de montagne sobre et résiliente

En tant que montagnards, nous sommes aux avant-postes du changement climatique et sa réalité nous affecte toutes et tous. Lier économie, écologie et préservation de la nature est un enjeu essentiel à nos yeux.

Le projet 4 saisons porte sur la rationalisation et la rénovation du domaine actuel, en s’appuyant sur les zones d’altitude existantes, sans extension et en minimisant ses impacts environnementaux avec des remontées plus économes et moins nombreuses.

L’objectif est de se donner le temps de transformer et pérenniser nos activités et notre territoire pour s’adapter durablement.

2

Télésièges

1

Mix Cabines + Télésièges


« Pour un territoire comme le nôtre, au cœur des Alpes, il est évident que le lien ville/montagne doit être un des fondements de nos politiques publiques. Avoir autour de Grenoble des stations de proximité, tournées sur le tourisme 4 saisons, capables d’accueillir nos enfants, nos familles, nos écoles, et tous les passionnés de montagne est un marqueur fort de notre attractivité et de notre identité.

C’est aussi un engagement social pour que chacun puisse avoir accès à la nature par l’intermédiaire des transports en commun. En cela je soutiens le projet « destination 4 saisons » et le collectif des habitants qui se mobilisent pour le devenir de la Station de l’Alpe du Grand Serre. »

— Christophe FERRARI
Président de Grenoble Alpes Métropole

PARCE QUE c’est Un enjeu environnemental majeur

Avoir une station de montagne active à l’année, c’est jouer la complémentarité entre des domaines déjà aménagés et des espaces naturels à protéger.

La montagne est un lieu de bien être et d’évasion qui est de plus en plus prisé toute l’année. Nos stations joueront à l’avenir un rôle de refuge climatique pendant les étés caniculaires, notamment pour l’Alpe du Grand Serre, en proximité du bassin grenoblois.

Il est donc pertinent de repenser le domaine aménagé pour pouvoir accueillir ces flux croissants et légitimes de personnes, randonneurs, VTTistes, contemplateurs ; tout en préservant les espaces naturels du Taillefer.

Ces stations 4 saisons joueront un rôle essentiel pour le développement des mobilités douces et la gestion des flux, en évitant les conflits d’usage et la surfréquentation des espaces sensibles.


« Utiliser le domaine aménagé pour y diriger les flux croissants de pratiquants et de touristes est essentiel. Aujourd’hui, les espaces naturels sensibles du Taillefer sont menacés et le domaine skiable est très peu développé pour les activités hors neige.

Cette complémentarité doit être utilisée pour préserver un écosystème remarquable d’un côté tout en permettant l’accès et la découverte de la montagne, de ses paysages et de ses activités sur la station. »

— Gilles STRAPPAZZON
Conseiller départemental

Maire de Saint-Barthélemy-de-Séchilienne

PARCE QU’ Une station accessible, C’EST L’école de la montagne

Notre station de moyenne montagne joue un rôle social et éducatif essentiel pour les populations locales mais aussi dans l’accueil des classes de découverte en proposant un tourisme accessible.

Elle permet à de nombreux enfants et à des familles aux revenus modestes de découvrir la montagne, sa culture, son patrimoine naturel ainsi que la grande variété de ses activités.

Lorsque c’est possible, les stations de proximité comme l’Alpe du Grand Serre doivent être aidées. Sinon la montagne basculera dans l’élitisme et ne sera plus que le terrain de jeux des habitués ou des internationaux fortunés alors que nos sociétés urbaines ont tant besoin de cette re connexion avec la nature.

« Depuis 2014, l’équipe municipale est au travail pour développer l’attractivité de notre village et soutenir l’installation des familles à l’année. Nous avons construit une nouvelle école, développé les services périscolaire et cantine, soutenu la crèche et aménagé les espaces de jeux pour enfants.
Côté station nous avons poussé pour la diversification avec notamment le développement du VTT et de la baignade pour sortir de la dépendance à la neige.


Aujourd’hui il faut accélérer notre transition et la station est essentielle pour nous donner les moyens de nous transformer en s’appuyant sur notre sobriété pour en faire une force. »

— Raymond MASLO
Maire de La Morte

L’ÉCole de la montagne, C’EST L’ÉCOLE DE LA VIE

POUR RÉSUMER, le projet « Destination 4 Saisons »

EN QUELQUES MOTS

Rationaliser le domaine

Avec le remplacement des télésièges de la Blache et du Serriou par un unique gros porteur qui permettra l’accès au domaine d’altitude pour les débutants, les piétons et les raquettistes, y compris en cas de manque de neige sur le bas du domaine.

Développer les activités hors neige

Des activités adaptées à tous types de publics sur le domaine aménagé, pour assurer un modèle économique pérenne et non dépendant de la neige : renforcement de l’offre VTT et des sentiers de randonnée et de trails, développement de parcours ludiques pour les familles, création d’un belvédère sur les crêtes et d’espaces de découverte du pastoralisme, élément marquant de notre territoire.

Préserver les espaces naturels sensibles du Taillefer

En réorientant les principaux flux de pratiquants vers le versant aménagé de la montagne, on limite la sur-fréquentation des espaces sensibles et à protéger.

Soutenir le pastoralisme

Grâce à une retenue collinaire dans les Alpages qui sécurisera à la fois l’approvisionnement en neige de culture sur deux pistes supplémentaires (augmentation raisonnée des canons à neige avec un passage de 4 à 10% de la couverture du domaine), et l’alimentation en eau des troupeaux qui souffrent de canicules l’été. Le projet mise aussi sur la valorisation du pastoralisme avec des espaces de découverte de ses métiers et de nos fermes.

Aménager le village

Pour le rendre encore plus vivant et accueillant toute l’année. Un pumptrack par exemple, serait une véritable valeur ajoutée pour le village.

Développer des services sociaux, culturels et sportifs toute l’année

Pour sortir de la dépendance saisonnière et rendre attractif le territoire pour des résidences principales.


et maintenant ?

participer au projet

Il est encore temps de faire évoluer le projet pour le rendre plus pertinent pour tous les habitants du territoire.

Soumettez vos propositions, que nous relaierons aux décideurs.