Qui sommes-nous ?

La Morte Vivante est un collectif citoyen mortillon engagé pour l’avenir de notre territoire de montagne.

Aujourd’hui, nous nous mobilisons pour que vive La Morte.

Notre objectif est de faire connaître et aboutir le projet de réhabilitation de la station porté par les élus de notre territoire.

Nous voulons aussi porter la voix des citoyens pour qu’ils en soient pleinement partie-prenantes.

Bien plus qu’une destination touristique, l’Alpe du Grand Serre est un lieu de vie au coeur d’une nature préservée.

C’est un refuge bioclimatique, un lieu de pastoralisme, un lieu sportif et festif pour certains, un lieu de repos et de bien être pour d’autres. Un lieu d’artisanat, de traditions, d’histoire et de culture, un lieu riche de diversités, un lieu d’échanges et un espace d’apprentissage et d’ouverture pour tout le monde.

Mais c’est aussi un lieu menacé.

Nous mettons notre énergie, nos compétences et nos idées au service du collectif, nous nous mobilisons et soutenons le projet 4 saisons afin de sortir de la dépendance au tout-ski de manière durable et inventer collectivement la montagne de demain, résiliente, préservée et vivante.

Le défi est énorme, les enjeux sont essentiels et notre motivation est immense.

Habitants, pratiquants des activités de montagne, amoureux et respectueux de la nature, travailleurs indépendants, salariés, artisans, agriculteurs, commerçants, professionnels de la montagne, restaurateurs, animateurs de colonies de vacances, photographes, retraités, ingénieurs, designers, écoliers, collégiens, lycéens…

Il s’agit d’un tournant dans l’histoire du village, soyons ensemble acteurs de notre devenir.

Nous sommes des Hommes et des Femmes de montagne et tous ensemble nous sommes :


contact


aux origines de la démarche


Hubert Guillemain

Président du Sou des écoles de la Morte, Ingénieur, habitant de la Morte

Yohann Echardour

Directeur du bureau d’études chainpurdesign, Designer, moniteur de ski à l’Alpe du Grand Serre, Délégué des parents d’élèves, habitant et travaillant à la Morte

César Ghaouti

Directeur adjoint de la Fondation UGA, militant associatif, habitant de la Morte

Guillaume Guignier

Maître d’oeuvre pour l’aménagement des stations de ski, membre du bureau du ski club AGS, habitant de la Morte

Domitille Hocq Ghaouti

Directrice adjointe des CEMEA Rhône-Alpes, trésorière du Sou des écoles de la Morte, habitante de la Morte

Maëlle Vanderkam

Directrice générale Solarhona, co-organisatrice du Raid GRAM, engagée dans la Transition Écologique, résidente secondaire à la Morte

David Hissette

Sapeur-pompier, habitant de la Morte

Marie Guillemain

Professeure des écoles, habitante de la Morte